Trame Verte et Bleue du territoire SQY à 12 communes

Thématique(s) du living lab concerné : Biodiversité, Paysage/Cadre de vie
Territoire du projet : Plateau de Saclay, Communauté d'agglomération Saint-Quentin-en-Yvelines
Acteurs impliqués : Associations, Collectivités, Institutions, Société civile
Cadre/Soutien : Autres
Etat d'avancement du projet : En cours
Personne contact : Aurélie Duval-Arnould - aurelie.duval-arnould@sqy.fr
Structure(s) porteuse(s) : Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines
Page web : http://www.saint-quentin-en-yvelines.fr/les-publications/guides-pratiques/? tx_artificamedia_pi3%5BshowUid%5D=17621&cHash=c7e2e9969dbdb7dbf366e04145b0f3c6
Code postal : 78190
Ville : Trappes
Résumé du projet : Afin de pouvoir développer une stratégie écologique cohérente sur l’ensemble du territoire, préserver ses qualités et les amplifier, Saint-Quentin-en-Yvelines a effectué plusieurs études permettant de définir la trame verte et bleue à l’échelle de son territoire. Voyant son territoire élargi, il est aujourd’hui nécessaire d’étendre la qualification connue au périmètre élargi en 2016 pour bénéficier de documents
homogènes et utiles à l’échelle de son territoire à 12 communes. Cette étude a pour but d‘accroître la
connaissance du territoire, afin de permettre à SQY de préserver, restaurer voire améliorer sa trame
verte et bleue. Elle orientera les différents projets, servira d’appui lors du développement de SQY, dans
son évolution quotidienne comme dans ses différents projets, tenant compte d’un rayonnement
dépassant le territoire de l’agglomération.
Origine du projet : Avoir une connaissance approfondie du patrimoine vert et bleu du territoire, notamment pour les
documents d’urbanisme et les projets d’aménagement du territoire.
Objectif(s) du projet : 1. Déterminer les différents éléments constituant la TVB.
2. Analyser les données recueillies, déterminer les fonctionnalités écologiques.
3. Analyser les données recueillies, déterminer les services écosystémiques.
4. Définir un plan d’action tenant compte des enjeux de la TVB et de ceux du développement
territorial global.
5. Assurer la cohérence avec les documents de normes supérieures (SRCE, SDRIF, etc.) et doter
SQY des outils nécessaires pour un développement intégrant la préservation de la TVB.
Actions mises en oeuvres dans le cadre du projet : 1. Détermination d’actions tenant compte des enjeux de la TVB et de ceux du développement
territorial global.
2. En parallèle, mise à jour de la cartographie « d’occupation verte et bleue du territoire à
l’échelle de la parcelle cadastrale » et mise en concordance avec l’étude Trame Verte et Bleue.
3. Démarche de concertation globale auprès de tous les partenaires professionnels pouvant
être concernés par la Trame Verte et Bleue de SQY.
Aspect innovant du projet : - Allant au-delà du Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE) jusqu'à une analyse très
fine du territoire
- Détermination d'un plan d'action opérationnel correspondant au développement du
territoire, dont un projet particulièrement ambitieux de restauration d'un maillage fonctionnel
des 3 sous-trames au travers du territoire urbanisé de SQY.
- Analyse poussée des services écosystémiques qui était une première pour les experts du
métier.
Retour d'expérience sur le projet : - Le projet est en cours, il reçoit un accueil particulièrement favorable de l'ensemble des
partenaires.
- Ils souhaiteraient le voir encore plus développé et exhaustif (en traitant intégralement de
différents sujets tels que : inventaires écologiques, analyse zoomée à l'échelle de tous les projets,
mise en oeuvre opérationnelle des actions, obligations réglementaires, outils de sensibilisation,
communication tout public).
- Bien qu'obtenant tout leur intérêt, il semble néanmoins que l'ensemble des partenaires ait
du mal à prioriser du temps de travail / présence pour ce projet et le nombre de personnes
directement approchées est finalement très réduit.
- La quasi-totalité des partenaires contactés demande néanmoins l'accès aux livrables qui
aiguisent fortement leur intérêt (néanmoins leur bonne utilisation sans présentation restera très
certainement fortement tronquée).
Parties-prenantes du projet / partenaires / prestataires et type de partenariat (technique / financier / autre…) : 1. Services de SQY,
2. Communes de SQY,
3. Conseil Régional IDF,
4. Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) de la Région IDF,
5. Ile de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines,
6. Réserve Naturelle de Saint-Quentin-en-Yvelines,
7. Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse,
8. Conseil Départemental 78,
9. Office National des Forêts (ONF),
10. Porteur des Schémas d'aménagement et de gestion des eaux du territoire (SAGE),
11. Agence de l'Eau Seine Normandie (AESN),
12. Associations environnementales (dont Association Patrimoniale de la Plaine de Versailles et
du Plateau des Alluets (APPVPA), Terre et Cité, etc.),
13. Agence des Espaces Verts (AEV) de la Région IDF,
14. Institut d'Aménagement et d'Urbanisme (IAU) de la Région IDF,
15. Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement (CAUE),
16. DRIEE Ile-de-France,
17. Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de la Mer (MEEDDM),
18. Université de Versailles-Saint-Quentin (UVSQ),
19. Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural (SAFER) IDF,
20. Collectivités de l'agglomération de Versailles Grand Parc,
21. Collectivités de l'Opération d’Intérêt National (OIN) Paris Saclay et Etablissement public
d'aménagement Paris-Saclay (EPAPS).
22- Jardins éphémères de Orléans
Budget du projet : 53 112€ TTC pour l’étude d’extension de 2018 seule (+142 000€ TTC pour les études des précédentes années sur le périmètre initial CASQY).
Sources de financement : Financement Régional obtenu de 70% de l’étude (idem pour les études précédentes) et autofinancement
pour la part restante.
Evaluation du projet : Bonne prise en compte des dimensions écologiques dans les différents projets de développement de SQY
(extension urbaine, aménagements urbains et/ou verts, gestion de l’eau, documents d’urbanisme, etc.).
Pas d’indicateur spécifique de suivi, mais la mise en oeuvre du plan d’action à plus ou moins grande
échelle pourrait en être un.