VivAgriLab : Relier ville et vivant dans le sud ouest francilien


image territoireV.png (0.2MB)

« VivAgriLab : relier ville et vivant dans le sud-ouest francilien » est un espace de dialogue visant l’émergence et la mise en place de projets de recherche appliquée sur les territoires agriurbains du sud-ouest francilien : la Plaine de Versailles, le Plateau de Saclay, le Triangle Vert et les agglomérations de Saint-Quentin en Yvelines, Versailles Grand Parc et Communauté Paris-Saclay.

Cette démarche de Living Lab rassemble depuis 2013 établissements de recherche, associations, collectivités et agriculteurs. Elle place les problématiques et enjeux du territoire au coeur du processus d'innovation pour adapter le produit final à ses besoins et à son environnement. Ce dispositif encourage, par son approche multipartenariale, les acteurs publics, privés et citoyens à travailler ensemble.


Cliquez ici pour découvrir le flyer du VivAgriLab!

image page_1_flyer.png (1.1MB)
Lien vers: https://bit.ly/flyer_VAL
image page_2_flyer.png (0.6MB)
Lien vers: https://bit.ly/flyer_VAL









Objectifs de la démarche


La discussion, moteur de l’action :
VivAgriLab est un espace de dialogue entre acteurs de multiples horizons : chercheurs, agriculteurs, collectivités, associations du sud-ouest francilien et leurs partenaires prennent part à cette démarche, animée par l’association Terre et Cité et C-BASC. Par leurs échanges, ils favorisent l’émergence et la mise en place de projets de recherche appliquée sur le territoire.

Favoriser les synergies :
Ancrer la recherche sur le territoire facilite les interactions entre les espaces naturels, agricoles, forestiers et urbains, ainsi que l’interdisciplinarité.
La démarche repose sur le partage des savoirs et des questionnements : les agriculteurs, collectivités, associations et acteurs privés expriment leurs besoins
concrets, les acteurs de la recherche partagent les résultats de leurs travaux pour accompagner l’évolution des pratiques, tous participent à la co-conception des nouveaux projets.

Transition d’un territoire à la frontière entre ville, nature et agriculture :
Dans un contexte de changements globaux, encourager les initiatives, mobiliser l’intelligence collective et susciter des projets de recherche appliquée donnent l’opportunité à chaque acteur de transformer sa propre action. Les projets accompagnés par VivAgriLab contribuent à la transition écologique, agroécologique et alimentaire du territoire. VivAgriLab, en tant que laboratoire vivant, est une démarche en amélioration continue.

Partenaires

image typologie_des_partenaires_logo.png (0.1MB)

Comment co-construire des synergies entre rural et urbain pour des territoires résilients et durables ?



La démarche VivAgriLab est une aventure collective où les acteurs de la recherche, de la société civile et du monde agricole travaillent ensemble sur l’expérimentation concrète de solutions locales pour répondre aux grands enjeux sociétaux et environnementaux de notre époque.

Cette interface innovante permet de réunir les acteurs de nos territoires agri-urbains pour faire émerger de nouvelles synergies entre projets de recherche, agriculture et attentes sociétales. Ces projets sont co-construits par la variété de savoirs des acteurs scientifiques et non scientifiques. Cette plate-forme expérimentale favorise les interactions entre sciences et société, et l'émergence de solutions concrètes.




Soutien financier par le LEADER

Depuis des décennies, le Sud-Ouest de l'Île-de-France accueille un nombre important d’organismes de recherche et d’enseignement en science du vivant (agriculture, biodiversité, climat). Il existe ainsi une coopération historique entre chercheurs et acteurs locaux sur notre territoire. Depuis 2007, près de quinze projets scientifiques, dont certains co-financés par les fonds européens agricoles LEADER, ont vu le jour sur la Plaine de Versailles et le Plateau de Saclay dans le cadre du Living « VivAgriLab : relier ville et vivant dans le sud-ouest francilien ». Ils ont pu émerger grâce à la mise en place de partenariats solides et l’organisation régulière de rencontres, en particulier avec C-BASC qui regroupe 13 laboratoires d’AgroParisTech, de l’INRAE, du CNRS, du CEA, des Universités Paris Sud et Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Ce projet a obtenu 7 000 € de financement du CEA, 3 000 € de l'INRAE et 12 754,17 € du programme européen FEADER (LEADER).

image leaderlogos.png (0.1MB)