Ceci est une version archivée de EtudeDeDefinitionDuPotentielDeValorisatio à 2019-12-03 01:25:47

Etude de définition du potentiel de valorisation énergétique de la matière organique autour du Plateau de Saclay

Thématique(s) du living lab concerné : Déchets/Recyclage
Territoire du projet : Plaine de Versailles, Plateau de Saclay, Communauté Paris-Saclay, Communauté d'agglomération Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles Grand Parc
Acteurs impliqués : Agriculteurs, Acteurs privés (autre), Associations, Institutions, Laboratoire de recherche
Cadre/Soutien : ADEME, Autres
Etat d'avancement du projet : En cours
Personne contact : Simon-Pierre KUZAR - simon-pierre.kuzar@oin-paris-saclay.fr
Structure(s) porteuse(s) : Etablissement Public d'Aménagement Paris-Saclay
Page web : https://www.epaps.fr/lepa-paris-saclay-versailles-grand-parc-grdf-sassocient-developpervalorisation- de-matiere-organique-territoires/
Code postal : 91400
Ville : Orsay
Résumé du projet : Réalisation d’une étude pour approcher le potentiel du territoire à accueillir des solutions techniques
pour la valorisation énergétique de la matière organique. Dans une logique de cohérence territoriale, le
périmètre de l’étude s’est construit autour du périmètre géographique des 3 agglomérations (CPS, SQY,
VGP) sur lesquelles est présente l’OIN.
L’EPAPS est maîtrise d’ouvrage de l’étude et le groupement SAFEGE/ Terre et Cité est attributaire du
marché d’étude.
Les communautés d’agglomérations Saint-Quentin-en-Yvelines et Paris-Saclay sont copilotes de l’étude
aux côtés de l’EPAPS.
Origine du projet : Ce projet est la mise en oeuvre concrète d’une action portée par le programme d’actions de la ZPNAF.
Objectif général du projet : Evaluer le potentiel de valorisation énergétique de la matière organique sur le territoire des
agglomérations de Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles Grand Parc et de la Communauté Paris Saclay
Objectif(s) du projet : 1. Cartographier les flux de matières organiques actuels et futurs sur le territoire.
2. Identifier les besoins énergétiques et agronomiques (débouchés) du territoire.
3. Fédérer les acteurs de la ressource organique et des résidus agronomiques ou industriels.
4. Définir les scénarios les plus adaptées pour fournir des énergies renouvelables compétitives
et réduire l’importation de fertilisant minéraux et de synthèse pour les terres agricoles du
territoire. Ces scénarios doivent répondre à une logique économique.
5. Approfondir si nécessaire une ou 2 solutions techniques de valorisations sur les aspects
techniques et économiques (avec une attention particulière sur le foncier et l’acceptabilité
sociale).
Actions mises en oeuvres dans le cadre du projet : L’étude s’articule autour des 3 missions principales suivantes. Les missions 4 et 5 pourront être réalisés
en fonction des résultats des 3 premières missions et des orientations stratégiques prises par l’EPA Paris-
Saclay et ses partenaires.
1. Etude de la disponibilité de la matière organique sur le territoire
2. Etude des débouchés sur le territoire
3. Définition des opportunités de valorisation énergétique de la matière organique
4. Etude de faisabilité technico-économique sur une 1ère solution
5. Etude de faisabilité technico-économique sur une 2eme solution
Aspect innovant du projet : - Non limité à la méthanisation en termes de solutions techniques,
- Intégrant tous types de flux de biodéchets,
- Sans limite de définition pour répondre au mieux aux besoins du territoire,
- Aucun exutoire du type actuellement disponible sur le territoire.
Retour d'expérience sur le projet : L’étude a été lancé en avril 2019, les collectivités locales sont réellement mobilisées sur le sujet. La phase
de définition des acteurs à impliquer dans l’étude et en cours de définition.
Parties-prenantes du projet / partenaires / prestataires et type de partenariat (technique / financier / autre…) : 1. EPA Paris-Saclay / communautés d’agglomérations Saint-Quentin-en-Yvelines, Paris-Saclay et
Versailles Grand Parc
2. SAFEGE / Terre&Cité (prestataire de l’étude)
3. Agriculteurs (mobilisation dans la fourniture de matière organique et comme utilisateur du
digestat).
4. Acteurs de la matière organique qui fournissent de la matière organique.
5. ADEME / Region IDF / CDC (partenaires financiers).
6. SIPPEREC / ville de Jouy en Josas / GRDF / SIOM (partenaires techniques)
Budget
Budget du projet : 167 900€ (TTC)
Sources de financement : Région IDF, ADEME, Caisse des Dépôts et des Consignation, communautés
d’agglomération de Paris-Saclay et Saint-Quentin-en-Yvelines (qui copilote l’étude).
Evaluation du projet : - Mobilisation des acteurs de la matière organique.
- Scénarisation des solutions de valorisation partagée par l’ensemble des acteurs du territoire.
- Définition et prise en compte des conditions pour l’acceptation sociale sur le territoire.
Cependant, aucun indicateur n’est pour le moment associé à ces facteurs clés de succès.