CLIMALEG : La production de légumes face au changement climatique (2021 – 2022)


Territoire du projet : Plateau de Saclay, Cergy et le Mée-sur-Seine en Île-de-France

Acteurs impliqués : Laboratoire de recherche, Associations, Agriculteurs

Personne contact : Kevin Morel (SADAPT, INRAE) kevin.morel@inrae.fr et Christine Aubry (SADAPT, AgroParisTech) christine.aubry@agroparistech.fr

Résumé du projet : Les objectifs de ce projet sont d’identifier collectivement les préoccupations prioritaires actuelles des producteurs de légumes, de modéliser l’impact de scénarios climatique sur un panel de légumes et d’envisager des dispositifs expérimentaux.
Pour atteindre ces objectifs, ce projet s’appuit sur deux salves d’ateliers ouverts à tous les producteurs de légumes intéressés qui seront mobilisés par les réseaux de la chambre d’agriculture, du Groupement d'Agriculteurs Biologiques (GAB) et de l'association Terre et Cité.
Pour préparer et nourrir ces différents ateliers, un travail de recherche sera effectué par l'INRAE :
(i) état de l’art des connaissances scientifiques sur le sujet et références dans d’autres pays,
(ii) modélisation de l’impact des scénarios climatiques sur les légumes identifiés par les producteurs avec les indicateurs qui leur parlent. Les chercheurs effectueront également un travail d’analyse des différents ateliers.

Résultats : Bien que les niveaux des précipitations annuelles resteront globalement stables, les projections futures montrent des variabilités saisonnières et une forte tendance d’accroissement des températures (minimales, maximales et moyennes), de l’humidité de l’air, de l’humidité/sécheresse des sols, de l’évapotranspiration et de la durée et de l’intensité des canicules et des sécheresses à l’horizon 2060. Avec un débit annuel maintenu et des contrastes inter-saisonniers en termes de pluviométrie, les précipitations hivernales ne permettront pas de couvrir les besoins en eau dus aux hausses prévues des températures et de l'évapotranspiration (printemps et été) selon les projections climatiques.

Ressources : Site université Paris Saclay